20 janvier 2012

véhicule équipé d'un éthylotest anti-démarrage

Alcool au volant : pour démarrer, il faudra d'abord souffler

le 08 septembre 2011 à 07h41 , mis à jour le 08 septembre 2011 à 12h57

La mesure, déjà testée en Haute-Savoie, est appelée à se généraliser avec la publication cette semaine du premier décret d'application : désormais, les conducteurs sanctionnés pour conduite en état d'ivresse pourront être condamnés à conduire un véhicule équipé d'un éthylotest anti-démarrage.

 
 
 
éthylotest
Un éthylotest intégré à la voiture, empêchant le demarrage en cas d'ébréité © TF1/LCI

Nouvelle mesure-phare du gouvernement pour lutter contre l'alcool au volant, les éthylotests anti-démarrage devraient très bientôt se généraliser. Le premier décret d'application est paru mercredi au Journal officiel. Le principe en est simple : une fois le dispositif installé sur un véhicule, le conducteur devra souffler dans un éthylotest couplé au démarreur au moment de prendre le volant. Et le démarrage du véhicule ne sera possible que si le taux d'alcool mesuré est inférieur au seuil fixé. Une mesure qui ciblera des auteurs de délits de conduite en état d'ivresse : déjà obligatoire depuis 2010 dans les autocars neufs destinés au transport d'enfants, la loi prévoit désormais l'utilisation d'un tel dispositif sous forme de peine complémentaire, pour une durée maximale de cinq ans, ou de mesure de composition pénale, pour une période de six mois à trois ans.


Les expériences à l'étranger

Ces dernières années, des programmes d'EAD ont été développés dans de nombreux pays étrangers, comme les Etats-Unis, le Canada, l'Australie ou la Suède - où certains modèles Volvo proposent déjà le dispositif en option ou en série depuis 2008. Au Québec par exemple, plus de 60.000 personnes ont participé au programme depuis sa mise en place en 1997. Une étude de la Société d'assurance automobile du Québec réalisée cinq ans plus tard montrait alors une réduction de 80% de la récidive pour les personnes condamnées pour la première fois et de 74% pour les récidivistes, tant que le dispositif était installé. Plus globalement, "les évaluations menées pendant plus de vingt ans par au moins huit équipes de recherche aux USA et au Canada ont montré une diminution des 40% à 95% du taux de récidive d'alcoolisation au volant durant la période d'installation des EAD", souligne le Dr. Mercier-Guyon, secrétaire du Conseil médical pour la Prévention routière.

Posté par 7ciel à 06:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur véhicule équipé d'un éthylotest anti-démarrage

Nouveau commentaire